La régate Power Sailing de Paris

Le dimanche 6 octobre dernier, Nautique-Sèvres a organisé une régate de club, inter-séries en temps compensé sur le plan d’eau de l’Ile de Monsieur à Sèvres. Pour cette première régate de la rentrée, six bateaux étaient au départ ( 2 lasers standard, 3 lasers radial, 1 Open Bic Mylar)  sur un parcours  de type banane entre 2 bouées : court avec 2 tours le matin (environ 30 minutes avec la petite brise) ; parcours long l’après-midi avec un seul tour (environ 20 minutes dans la brise).

Cette régate Power Sailing de Paris a commencé sous une petite pluie fine avec un vent plutôt calme qui a forci en fin de matinée : courant de la Seine faible (débit : 125 m3/s) et vents d’ouest formant sur le plan d’eau des vents dans l’axe du fleuve. Le matin, les concurrents ont eu du vent dominant Sud-Ouest (Sud sur le plan d’eau) inférieur à 5 nds, puis une éclaircie en fin de matinée avec inversion de la direction du vent sur le plan d’eau (Nord-Ouest) pendant la course 2. L’après-midi, soleil et nuages alternés, le vent dominant Ouest (Nord-Ouest sur le plan d’eau)  s’est renforcé passant de 10 nds (rafales 19 nds) pour atteindre 15 nds (rafales 28 nds) vers 15h. Ce vent plus fort et irrégulier a mis à mal nos régatiers. Certains ont dessalé et la fatigue a commencé à ses ressentir. Lors de la dernière manche, 2 régatiers abandonneront la course à grand regret !

Au total, six courses se sont déroulées (matin : 2, après-midi : 4) et ont donné le classement suivant : 1Lionel Boudeau, 2 Giovanni Tonelli et 3 Maxence Cousin.

 

Deux groupes clairement démarqués à chaque départ, le premier en concurrence serrée pour le podium (Lionel Boudeau, Giovanni Tonelli, Maxence Cousin et Armand Fardeau) ; le second pour éviter la dernière place. C’est le plus jeune (Benoit Bataille) qui emporte en OpenBic sur le plus âgé (Jean-François Pesle).

 

Dans la course 1, Lionel a laissé la bouée d’arrivée du mauvais côté, perdant ainsi la première place et une belle avance. L’après-midi, les spectateurs et le comité de course, quand les bateaux étaient perdus de vue, pouvait se distraire avec les initiations des stagiaires de la SNSM dans l’eau au pied du ponton.

Les bateaux en course devaient négocier leurs routes avec celles des avirons débutants qui s’obstinaient à suivre un cap vers Saint-Cloud. Beaucoup de péniches pour un dimanche, évitant très amicalement les bateaux en naviguant près des rives selon les instructions de Jean-François à la sécurité. Nous avons félicité par radio le capitaine d’une curieuse vedette peinte d’un décor  razzle dazzle (technique de camouflage « cubiste » mise au point en 1917 pour embrouiller les sous-mariniers ennemis).

 

Le comité de course était constitué de Jacques Lafon (président), Catherine Boucault, Lionel Mottay, Malika Adassen-Taleb tandis que l’organisation, sécurité, commissariat aux résultats  étaient confiés à Jean-François Wagner, Xavier Laignel, assistés de Cyril Cassisa, Benoit Cousin, Philippe Lorent.

 

Bravo aux concurrents, merci à tous et rendez-vous pour la prochaine régate sur notre plan d’eau, le dimanche 17 novembre prochain !

Vous aimerez aussi...