MERCI GEORGES ET BON VENT …

Le monde maritime est en deuil. Georges Pernoud, présentateur créateur de l’émission culte Thalassa nous a quitté à l’âge de 73 ans. Il nous a accompagnés chaque vendredi  au rythme de reportages aux quatre coins du globe, à travers les histoires de ces hommes et  femmes qui, comme lui, chérissaient la mer plus que tout.

 

Georges Pernoud avait  présenté son dernier Thalassa le 30 juin 2017 en duplex depuis Saint-Malo, la cité corsaire chère à son cœur et à l’émission. Auparavant, Il avait navigué et présenté son émission à bord du Marité, le trois-mâts goélette aujourd’hui basé à Granville, dans le sud Manche.

Pendant 40 ans, il a été le garant de la ligne éditoriale de Thalassa : laisser parler l’image, privilégier l’aventure humaine plutôt que le spectaculaire et les paillettes, rechercher l’émotion et l’engagement au-delà des discours convenus et de la langue de bois.  D’où des images au cœur des tempêtes, des rencontres avec des pêcheurs, des découverte d’archipels, des portraits de personnalités exceptionnelles comme celui du père Jaouen, des immersions au cœur des grandes courses au larges, mais aussi des reportages sur la surpêche, le sauvetage de migrants,  la fonte des glaces, la Hague, ou les algues vertes ..…L’émission aura permis de mettre en avant la beauté du milieu maritime, ses mystères mais aussi sa fragilité.

 

Solidement ancrée dans le paysage audiovisuel français, « Thalassa » avait remporté deux prix Albert-Londres dans les années 1990, en 92 pour « Le Grand Shpountz », un reportage sur une famille de Arras dont le père de famille Gilles construit seul  le Grand Shpountz: une goélette de vingt-deux mètres de long entièrement en bois, puis en 96 pour « Les seigneurs de Behring », une immersion au cœur du peuple tchouktche dans une région de Russie oubliée dans l’ère post-communiste.

Nautique-Sèvres  adresse ses sincères condoléances à ses proches, aux membres de son équipe, à tous ses fidèles téléspectateurs. Nous garderons des souvenirs émus de ce grand monsieur,

 

Merci Georges et bon vent……

 

Vous aimerez aussi...