BON VENT POUR HYDRO VINCI !!!

Cette semaine à Saint Tropez, les deux bateaux radiocommandés de Hydro Vinci (Association étudiante du Pôle Universitaire Léonard de Vinci à La Défense) vont affronter les réalisations d’une trentaine d’ingénieurs de par le monde, dans le cadre du concours HydroContest. Il s’agit là de la 5° édition du Concours International dédié aux « bateaux du futur » et à leur efficacité énergétique et maritime.

L’HydroContest à la fois outil d’éducation, de sensibilisation et incubateur d’idées rassemble les futurs ingénieurs du monde entier autour d’une problématique commune : transporter plus, plus vite en consommant le moins d’énergie possible.

Rappelons-en les grandes lignes : les équipes d’ingénieurs reçoivent toutes le même moteur, le même variateur et la même batterie pour équiper des bateaux radiocommandés qui seront départagés par la vitesse ou l’endurance.

Deux types de bateaux sont à construire : un bateau léger (type plaisance) capable de porter une charge de 20 kg et un bateau lourd (correspondant au transport de masse tels les porte-conteneurs, pétroliers, vraquiers) acceptant une charge de 200 kg.

 

Première victoire pour Hydro Vinci : les deux magnifiques prototypes ont été construit dans les délais et sont fonctionnels.

 

Jeudi 30 août, Charles Viger président (à droite sur la photo) et Marc Guynot trésorier de l’association Hydro Vinci  ont présenté à Sèvres les deux bateaux qui vont participer. Première victoire pour Hydro Vinci dont c’est la première participation et qui partait donc d’une feuille blanche (alors que beaucoup d’Ecoles d’Ingénieurs reprennent et améliorent leurs projets de l’année passée) : les deux magnifiques prototypes ont été construit dans les délais et sont fonctionnels. Une démarche pas toujours évidente pour ces jeunes ingénieurs qui poursuivent leurs études et doivent en même temps gérer un projet et animer une équipe. Un beau résultat qui, ces dernières semaines, leur a quand même valu quelques nuits blanches.

Charles Viger se remémore le planning serré depuis septembre 2017 : « Nous avons constitué l’équipe, dessiné et effectué les calculs CAO de septembre à mars. La découpe des principaux éléments a eu lieu en avril 2018, les tests sur ordinateur en mai et à partir de juin, nous sommes arrivés dans l’atelier de Nautique-Sèvres pour démarrer la construction et l’assemblage ».

Le bateau léger désormais baptisé « l’Imprévu » (car il a valu pas mal de surprises à l’équipe de développement et leur a permis de découvrir beaucoup de choses) a été construit en partant d’un master. Cette forme a permis de construire un moule pour sortir une coque en carbone/sandwich nid d’abeille/résine époxy sous vide. «  Nous avons été bien aidé par les connaissances des spécialistes de Nautique-Sèvres et des équipes de Léonard de Vinci » précise Marc Guynot. L’équipe était partie au départ sur une architecture de catamaran mais au fur et à mesure, avec les calculs de surface mouillé, les problèmes d’assiette, les simulations sur CAO et les problèmes de fabrication, c’est l’idée du monocoque qui s’est imposée. L’idée du catamaran sera probablement reprise pour l’Hydro Contest 2019-2020 et correspondra alors au logo de Hydro Vinci.

Pour le bateau le plus gros, appelé « Hello World », c’est la technique de construction du cousu-collé avec des lattes en carbone sur des structures en contre-plaqué marine qui a été retenue.

Ces deux bateaux sont désormais exposés sur le vieux port de Saint Tropez et du 2 au 9 septembre vont participer aux épreuves de vitesse et d’endurance sur un parcours rectangulaire. Pour les suivre : hydrovinci.fr/medias/ ou https://iphone.facebook.com/hydrovinci/

 

Toutes nos félicitations à l’équipe Hydro-Vinci et BON VENT !!!

Lundi 3/09 : les deux bateaux ont passé avec succès et du premier coup les security and safety checks. Ils sont officiellement aptes à naviguer.

Mardi 4/09 : début des qualifications. Après une matinée à faire des ajustements,  la première épreuve a eu lieu dans l’après-midi. Elle consistait à compléter un parcours en un minimum en temps, le tout en transportant plus de 200 kg sur Hello World!

Jeudi 6/09 Levé à 6h du matin pour peaufiner les réglages de l « imprévu ». La coque planante d « Hello World » s’étant révélée efficace sur le transport léger, l’équipe d’Hydro Vinci l’a utilisée pour la course de transport de masse et pour le transport léger. Les tests se sont révélés concluants. Les résultats finaux de ces deux épreuves dans les prochains jours.

Vendredi 7/09 Journée calme pour HydroVinci. L’équipe travaille sur l’amélioration de l « Imprévu » pour qu’il soit le plus efficace possible Samedi pour le début des épreuves de longue distance. Aujourd’hui, essais comparatifs pour déterminer lequel des deux bateau a le meilleur rapport vitesse/maniabilité et décider celui que l’équipe HydroVinci va utiliser.

 

Vous aimerez aussi...