VU DANS LA PRESSE

  • Dans son numéro de septembre, le Chasse-Marée revient sur le Seil 18 que nous avons baptisé en juin dernier.  A signaler dans ce même numéro, un super reportage photo sur les Voiles de Saint-Tropez.

 

  • Les Echos du 19 juin dernier, sous le titre « La Voile favorise le lien social » signé de Dominique Malecot, ont présenté les activités de plusieurs clubs de la région parisienne dont Nautique-Sèvres.

 

Installé sur l’Ile de Monsieur à Sèvres, le Club Nautique-Sèvres permet de naviguer au plus près de Paris.

Extrait de l’article : « Nautique Sèvres est issu d’une longue tradition du « yachting léger » avec pour chefs de file de grands champions à la renommée internationale. Ils lui ont insufflé une dynamique pour faire naviguer le plus grand nombre, notamment sur des bateaux construits à l’époque par ses membres. Installé aujourd’hui dans des locaux très récents sur  l’Ile de Monsieur à Sèvres , il a su se renouveler pour s’adresser à des pratiquants « de 8 à 90 ans », sourit son chef de base Xavier Laignel. Outre la pratique de ses adhérents, le club prépare l’avenir avec une forte activité voile scolaire. Xavier Laignel a de bonnes raisons d’y croire. Il a découvert la voile enfant sur la Seine et y est revenu après avoir navigué sur toutes les mers du globe. »

  • Dans le Figaro du 7 juin, suite à l’article « Où pratiquer le sport nautique à Paris », un supplément d’information a été rajouté : « Vous avez oublié Nautique Sèvres dans le très beau cadre de la base nautique de L’île de Monsieur directement accessible depuis Paris en métro (L 9 Pont de Sèvres) ou en tramway (T2 Manufacture de Sèvres). Ici on peut pratiquer la voile sur une large gamme de bateaux du Mercredi au Dimanche pour seulement 300 Euros à l’année. Le club comporte même un chantier ou si on le souhaite on peut rénover ou construire un bateau ».
  • Dans Bateaux.com, François Xavier Ricardou a publié un reportage sur notre stage de construction de bateaux à Sèvres.

Un stage où l’on construit son bateau !

Se lancer dans une construction amateur questionne souvent les apprentis constructeurs. Devant le nombre de questions, le Club Nautique de Sèvre a décidé d’organiser un stage de construction navale. Les inscrits repartent même avec leur propre bateau !

Le Club Nautique de Sèvres (92) vient de tenter une expérience intéressante. Il a organisé un stage pour approcher les techniques de construction d’un bateau en contre-plaqué époxy. La volonté de cette association est de donner le gout à la construction, de mettre le pied à l’étrier à des amateurs et si possible leur donner envie de se lancer dans des projets plus complexes.

Un Galup 280 comme modèle

Pour ce stage, vous venez travailler chaque samedi et à la fin vous repartez avec votre propre bateau ! Pour cela le chantier a proposé de construire un Galup 280. Il s’agit d’un plan Philippe Saint-Arroman qui peut servir d’annexe ou de petit dériveur de loisir. De petite taille, ce voilier est simple à construire puisqu’il ne demande pas de scarf (rallonge des plaques de contreplaqué) et fait appel à toutes les notions de construction en contreplaqué époxy avec des joints congé et des stratifications.

7 samedis consacrés à la construction de la coque

Lancé à l’automne 2018, 6 personnes se sont inscrites au stage (4 hommes et 2 femmes) et chacun a réalisé son bateau. Si les frais d’inscription s’élèvent à 650€, ils comprennent toutes les fournitures (bois, résine, protection…) et l’assistance de 3 animateurs du club.

En travaillant chaque samedi de 10h à 18h, c’est finalement au bout de 7 jours de travail que la coque des bateaux a été terminée. Reste maintenant à charge des apprentis de les peindre et de réaliser le gréement et les avirons.

D’autres stages en prévisions

Devant l’engouement du stage, de nouvelles dates sont en train d’être fixées sans doute en octobre prochain. Mais déjà un certain nombre de participants se sont mis sur les rangs.

 

 

  • Dans son numéro de février 2019, Le Chasse-Marée a consacré un article sur notre stage de formation aux techniques modernes de construction.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...