NICOLAS HENARD, PRESIDENT DE LA FFV

Double champion olympique de Tornado en 1988 à Séoul  avec  Jean-Yves Le Déroff (aujourd’hui directeur de l’ENVSN), puis en 1992 à Barcelone avec Yves Loday, Nicolas Hénard a été élu Président de la Fédération Française de Voile (FFV). À 52 ans, il succède à Jean-Pierre Champion, qui se retire après 20 ans et cinq mandats.

« La voile légère est en bonne santé, mais nous pouvons mieux faire ! » déclarait récemment Nicolas Hénard au magazine Voiles et Voiliers. « Nous reprenons une fédération en bon état et notre objectif est de continuer à la développer en positionnant les clubs au centre ».

De gauche à droite, notre fondateur René Siot, Malika Adassen-Taleb présidente de Nautique-Sèvres et Nicolas Hénard qui vient d’être élu Président de la Fédération Française de Voile.

 

En plus du poids économique que représente notre secteur, nous avons un rôle social hyper important à jouer quand on voit ce qu’il se passe un peu partout. Les structures comme les Ecoles Françaises de Voile que nombre de fédérations nous envient, doivent être aussi des « aspirateurs » à gamins qu’on ne doit pas laisser traîner dehors. Il faut qu’on les fasse venir sur des bateaux. Ils vont apprendre des tas de choses. Ils vont apprendre le respect de l’autre, de la nature. Ils vont apprendre que la nature est beaucoup plus forte qu’eux, ils vont avoir la trouille de ça. Ils vont comprendre qu’en bateau il faut être modeste… C’est vraiment une de mes priorités de mettre sur l’eau des gamins qui n’auraient jamais l’idée d’y aller. C’est là que les champions sont très utiles et je veux que les résultats servent cette cause. Les champions eux-mêmes sont ravis de donner un tel sens à leurs performances » ». Il faut faire rêver les gamins ! Il faut qu’ils se disent en voyant François Gabart, Franck Cammas, Charline Picon, Camille Lecointre, Hélène Defrance, Pierre Le Coq… : « c’est où l’école de voile, je veux faire comme eux ! 

Vous aimerez aussi...